Du lien sur-mesure au fil de l'emploi

en région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Paroles
d'employeur
Paroles
de candidat
Chiffres
et mesures

Redéfinir une ambition réaliste Paroles de candidat

Martine Grasser, chargée de développement séminaires

13 - Arles

En participant au « Club Ambition » d’Arles, Martine Grasser, ex-cadre au chômage depuis 18 mois, a repris confiance et adapté sa démarche de retour à l’emploi. Sur le fond comme sur la forme !

Directrice commerciale dans le tourisme à Paris, Martine Grasser parcourait l’Europe. Forte de son expérience, elle pensait retrouver sans difficulté un emploi en rejoignant la Provence afin de suivre son compagnon. Mais cette quinquagénaire énergique a dû déchanter. Après un an et demi sans offre conforme à ses attentes, elle sollicite un accompagnement intensif pour cerner les freins qui l’empêchent de rebondir. Pôle emploi l’oriente vers le Club Ambition d’Arles. C’est une révélation. « J’ai compris qu’il me fallait faire le deuil de mon fabuleux ancien poste et changer radicalement d’approche. Bien qu’ayant effectué des recrutements durant 30 ans, je me suis aperçue que mes candidatures ne correspondaient plus aux exigences actuelles des employeurs ».

« C’était parfois lourd de se remettre en cause, mais l’approche était toujours bienveillante, respectueuse. »

Elle s’investit à fond dans les sessions, remodèle son CV, se plie aux simulations d’entretien d’embauche… « J’ai vécu ce club comme un cadeau. Le groupe étant très hétérogène, nous apprenions les uns des autres. Nous avons grandi ensemble ». Au fur et à mesure des séances et des offres d’emploi que Virginie Amphoux, l’animatrice du club, lui transmet, Martine Grasser admet la nécessité d’élargir son champ de prospection. Elle prend chaque poste, même moins qualifié et rémunéré qu’initialement espéré, comme une opportunité. Pour Virginie, « chacun contribuait à rebâtir un parcours ». Un CDD à la CCI du Pays d’Arles lui permet de remettre à son tour le pied à l’étrier de personnes en cours de réinsertion économique et sociale avec le PLIE. Elle décroche un CDI et revient dans le tourisme avec la mission de promouvoir deux hôtels auprès de groupes et séminaires. « Le Club Ambition m’a permis de reprendre confiance et de comprendre que le bassin local ne pourrait pas m’offrir les mêmes postes et salaires qu’à Paris ».

Le mot du Conseiller

Virginie Amphoux, animatrice du Club Ambition d'Arles

« Dans le club, chaque volontaire se fixe un contrat moral avec lui-même. L’ouverture d’esprit est primordiale pour accepter de questionner sa démarche, ses attentes, ses objectifs. Une vraie solidarité s’installe, grâce au partage d’expériences entre les participants. Cet échange permet de sortir de l’isolement et de mieux se valoriser. Le club l’a aidée à faire des compromis et définir un plan d’actions dans la durée. Chaque étape l’a rapprochée d’un poste plus conforme à ses espérances. »

2 051
demandeurs d'emploi
accompagnés au 1er semestre 2017 dans l'un des 44 clubs de recherche d'emploi en Provence-Alpes-Côte d'Azur

La mesure

Le Club Ambition

Cet accompagnement intensif de type « coaching » sur une durée de trois mois s’adresse à des demandeurs d’emploi ayant des difficultés d’accès à l’emploi (par exemple et selon les territoires, jeunes et/ ou seniors et/ou femmes chef de famille monoparentale) et résidant dans les quartiers prioritaires de la Politique de la Ville. Animé par un conseiller dédié, le club d’acquérir une méthodologie opérationnelle de recherche d’emploi tout en travaillant sur les offres et le marché caché. Localement, ces dispositifs font l’objet de cofinancement par les fonds européens dans le cadre du programme opérationnel national « Emploi et Inclusion » 2014-2020, le Commissariat général à l'égalité des territoires et/ ou les collectivités territoriales, villes et intercommunalités, notamment à travers les crédits de la Politique de la Ville.