Du lien sur-mesure au fil de l'emploi

en région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Paroles
d'employeur
Paroles
de candidat
Chiffres
et mesures

Oser emprunter de nouvelles routes Paroles de candidat

Guylaine Besson, chauffeur de transport scolaire, Cars Lieutaud

84 - Avignon

Quand Guylaine Besson voit une offre d’emploi avec formation préalable de conducteur d’autocar scolaire, elle se dit « Pourquoi pas moi ? ». Quelques mois plus tard, elle découvre un nouveau métier.

Proposée par Pôle emploi aux entreprises en manque de main-d’oeuvre, la Méthode de Recrutement par Simulation (MRS) peut réserver de jolies surprises ! Elle permet de ne plus se fier aux seules qualifications et expériences d’un individu mais à ses aptitudes réelles pour exercer un métier. Guylaine Besson a ainsi découvert qu’elle possédait les qualités requises pour conduire un car scolaire. « J’ai assisté à une réunion d’information collective organisée par Pôle emploi. L’employeur, Guillaume Lieutaud, n’a rien caché des exigences du métier. Après ma réussite aux tests, j’ai suivi une formation de trois mois avec un stage très concret dans l’entreprise. Prendre le volant d’un autocar impressionne au début ! Transporter des personnes en toute sécurité représente une grande responsabilité. ».

« Pendant la formation, je me suis dépassée car on m’assurait un emploi au bout. »

Elle signe ensuite son CDI de transport scolaire à temps partiel. « Je me sens bien ! Le poste combine autonomie et contacts avec passagers et collègues ». Pour Guillaume Lieutaud, la formule de la Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collective (POEC) présente tellement d’avantages qu’il a embauché par ce biais une dizaine de personnes, le quart de son effectif. « Comme Pôle emploi qualifie scrupuleusement les candidats en amont, il ne reste que les plus motivés. Pour la société, c’est moins de turnover et plus de visibilité. Mes cinq derniers recrutements concernent des femmes de 45-50 ans, ravies d’acquérir un titre professionnel et de compléter leurs revenus. Elles se montrent plus précautionneuses avec le matériel que des hommes ! ». Seule contrainte : « Le temps de formation oblige l’employeur à bien anticiper son besoin ».

Le mot du Conseiller

Bertrand Bréville, conseiller Pôle emploi

« Nous constatons que ces postes de chauffeur de transport scolaire en CDI en temps partiel attirent des mères de famille qui souhaitent reprendre une activité après avoir élevé leurs enfants. Les annonces sont ouvertes à tous les profils, mais le processus de sélection, fondé autant sur le savoir-être que la capacité à conduire, est très fin. L’étroite collaboration entre Pôle emploi, l’OPCA et l’employeur ainsi que la garantie d’une embauche du candidat après sa formation ciblée « métier », font l’atout du dispositif. Plus de vingt demandeurs d’emploi et plusieurs autocaristes vauclusiens en bénéficient chaque année. »

1 554
préparations opérationnelles à l'emploi collectives
mises en place en 2017 en Provence-Alpes-Côte d'Azur

La mesure

La Préparation Opérationnelle à l’Emploi

Ce dispositif consiste pour le demandeur d’emploi inscrit, indemnisé ou non, à suivre une formation de 400 heures maximum pour acquérir les compétences nécessaires à l’obtention d’un emploi proposé par un employeur privé ou public. Le contrat prend différentes formes (CDI, CDD de 12 mois, contrat de professionnalisation en CDI ou CDD ou d’apprentissage d’au moins 12 mois). La formation est soit financée par Pôle emploi, soit cofinancée par l’OPCA de l’employeur. Pendant la formation, les demandeurs d’emploi ont le statut de stagiaire de la formation professionnelle et sont rémunérés par Pôle emploi.

En savoir plus...