Du lien sur-mesure au fil de l'emploi

en région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Paroles
d'employeur
Paroles
de candidat
Chiffres
et mesures

Un passeport vers l’emploi Paroles d'employeur

Myriam Bendehane, coordinatrice du projet Refugees skills for employment - People & culture chez Ikéa à Vitrolles

13 - Vitrolles

Une quinzaine de personnes ayant un statut de réfugiés venus de huit pays a été formée puis a participé à une immersion dans l’un des établissements IKEA en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Occitanie. Plus de 80% d’entre eux ont été embauchés à l’issue de ce parcours.

Le géant suédois s’est lancé il y a plus de deux ans dans un programme d’intégration de personnes ayant un statut de réfugiés. Employée du magasin IKEA de Vitrolles, Myriam Bendehane a été chargée de coordonner l’organisation et l’intégration de la quinzaine de réfugiés retenue dans le cadre d’un dispositif de formation, étape cruciale sur la voie de l’intégration.

« Plus de 80% des personnes accueillis en stage ont postulé à une de nos offres et ont été embauchés. »

« C’est un projet national qui s’inscrit dans notre politique globale d’entreprise, explique la jeune femme, insistant sur la volonté de l’enseigne d’encourager ses collaborateurs et partenaires à favoriser l’inclusion. » En France, la plupart des magasins et des dépôts de la marque sont impliqués et Pôle emploi s’avère un partenaire déterminant. « Avec l’agence de Vitrolles, nous souhaitions trouver ensemble des solutions pour mettre en œuvre la formation de ces réfugiés dans le domaine de la relation client et de la logistique » détaille Myriam Bendehane, qui a découvert la « Préparation Opérationnelle à l’Emploi Individuelle » (POEI) à cette occasion. Sélectionnés par une agence partenaire d’IKEA qui suit les réfugiés sur le long terme, les quinze candidats ont effectué un stage d’immersion de trois semaines dans un établissement de l’enseigne, afin de mettre en pratique les soft skills acquises durant leur formation. Un tuteur interne a accompagné chacun d’entre eux dans cette immersion. « Le lieu de stage devait être proche de leur domicile pour faciliter les déplacements, précise la coordinatrice, d’où l’implication des magasins et dépôts de Provence-Alpes-Côte d’Azur et d’Occitanie. » Pour faciliter l’intégration dans l’entreprise, IKEA forme aussi ses collaborateurs en poste, les sensibilise au parcours des personnes ayant un statut de réfugié, évoque les écarts de culture éventuels et le sujet de l’inclusion. Une formule gagnante.

Le mot du conseiller

Sophia Elalem, Conseillère entreprises à l’agence Pôle emploi de Vitrolles

« IKEA a pris contact avec nous en début d’année pour déployer localement son projet d’intégration de personnes au statut de réfugiés. Notre rôle a été de mettre en relation l’entreprise avec l’Opco concerné et les organismes de formation, mais aussi d’assurer le lien entre les demandeurs d’emploi et IKEA, afin que les choses avancent de la façon la plus fluide possible. Et tout a très bien fonctionné ! »

34 150
demandeurs d'emploi
ont suivi une formation en région à fin septembre 2021 (tous dispositifs confondus)

La mesure

La Préparation Opérationnelle à l’Emploi

Ce dispositif consiste pour le demandeur d’emploi inscrit, indemnisé ou non, à suivre une formation de 400 heures maximum pour acquérir les compétences nécessaires à l’obtention d’un emploi proposé par un employeur privé ou public. Le contrat prend différentes formes (CDI, CDD de 12 mois, contrat de professionnalisation en CDI ou CDD ou d’apprentissage d’au moins 12 mois). La formation est soit financée par Pôle emploi, soit cofinancée par l’OPCA de l’employeur. Pendant la formation, les demandeurs d’emploi ont le statut de stagiaire de la formation professionnelle et sont rémunérés par Pôle emploi.

En savoir plus...