Du lien sur-mesure au fil de l'emploi

en région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Paroles
d'employeur
Paroles
de candidat
Chiffres
et mesures

EMBAUCHER À LA CARTE Paroles d'employeur

Julien RIBIOLLET, gérant de la franchise Dubble

13 - La Ciotat

Les compétences de sa candidate, le dispositif des emplois francs et l’accompagnement personnalisé de Pôle emploi ont permis à Julien Ribiollet de concrétiser son recrutement.

Un an après l’ouverture de son restaurant dans la zone Athélia de la Ciotat, six mois après le recrutement de son employée, Touria El Haddadi, Julien Ribiollet n’a que des raisons de se réjouir. Fréquentation et ventes sont en ligne avec ses objectifs initiaux et il vient de recevoir le premier versement de l’aide financière attribuée dans le cadre d’une embauche en « emploi franc ». « Quand Mme El Haddadi s’est présentée avec son CV, le dispositif allait se mettre en place. Notre conseillère Pôle emploi, Sylvie Borel, nous a suggéré d’évaluer ses compétences par une période d’immersion. À l’issue, nous étions convaincus de ses qualités et de sa motivation, l’aide financière accordée nous a fait sauter le pas pour lui proposer un CDI. Nous ne le regrettons pas ! ». Résidente du quartier du Charrel, un quartier de la politique de la ville à Aubagne, Touria El Haddadi travaille tous les jours, à raison de 35h hebdomadaires, à la préparation des plats pour le déjeuner, et elle intervient également en appui des deux dirigeants, au contact de la clientèle, en caisse.

« Lorsque l’on débute son activité, une aide financière fait un bien fou à la trésorerie ! »

Julien Ribiollet a apprécié l’accompagnement de Sylvie Borel. « Elle nous a informé de la mise en place du dispositif d’emploi franc et a vérifié que la postulante remplissait les critères. Elle a également tout mis en oeuvre pour que nous percevions le premier versement. Au démarrage d’une activité, ce type de soutien est très attractif pour un employeur même si les qualités de la personne embauchée priment sur l’aide. Nous mesurons notre chance ! ». Tous les six mois pendant trois ans, l’entreprise percevra un règlement.

Rassuré par la solidité de sa petite équipe, Julien Ribiollet songe à développer l’activité en proposant prochainement des livraisons de plats sur le centre-ville de La Ciotat.

Le mot du conseiller

Sylvie Borel, Conseillère Entreprises au Pôle emploi de La Ciotat

« J’ai contacté Julien Ribiollet quand son restaurant était en chantier pour l’assurer que nous pourrions appuyer ses recrutements. Mme El Haddadi avait postulé directement auprès de lui mais son expérience antérieure étant différente des attentes sur ce poste, la mise en place d’une semaine d’immersion dans l’entreprise était nécessaire. S’étant avérée concluante pour les deux, je l’ai accompagné pour la pérenniser par un CDI en emploi franc et j’ai veillé à lui faciliter toutes les formalités administratives pour l’aide financière. Le dispositif a vraiment aidé à conclure l’embauche ! »

87
Quartiers prioritaires de la Ville
concernés par l'expérimentation (Bouches-du-Rhône et Vaucluse)

Le dispositif

Les emplois francs

Dispositif expérimental, cette aide financière permet d’inciter les employeurs ou les associations à recruter des demandeurs d’emploi qui résident dans un Quartier Prioritaire de la politique de la Ville (QPV). À diplôme, âge et parcours équivalents, il est en effet plus difficile d’accéder à un emploi selon la réputation du quartier où l’on habite. Le dispositif ambitionne de lutter contre cette discrimination sociale et territoriale. L’embauche doit se concrétiser sous forme d’un CDD de 6 mois minimum ou d’un CDI. En région, les demandeurs d’emploi résidant dans l’un des 87 QPV des Bouches-du-Rhône et de Vaucluse sont potentiellement concernés par l’expérimentation.