Du lien sur-mesure au fil de l'emploi

en région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Paroles
d'employeur
Paroles
de candidat
Chiffres
et mesures

À grand projet grands moyens Paroles d'employeur

Frédéric Prades, directeur de l'espace muséal « Cosquer méditerranée »

13 - Marseille

Afin d’ouvrir au public dans de bonnes conditions la réplique de la grotte Cosquer, Cosquer Méditerranée devait embaucher plus de 80 personnes. L’attractivité de cette nouvelle offre culturelle associée à la mobilisation de plusieurs agences Pôle emploi de Marseille ont permis de relever le défi.

Inaugurée début juin, plus de 30 ans après la découverte de l’originale, la réplique de la grotte Cosquer a immédiatement trouvé son public, avec plus de 100 000 visiteurs dès le premier mois.

« Les candidats positionnés par Pôle emploi correspondaient à nos besoins. Tous étaient emballés par le projet. »

Une performance qui n’aurait guère été possible sans le recrutement de près de 80 personnes dans les semaines qui ont précédé l’ouverture. Et sans la coopération du directeur de Cosquer Méditerranée avec les agences Pôle emploi de Marseille et la chambre de commerce et d’industrie Aix-Marseille Provence. « Frédéric Prades, le directeur du site, nous a contactés en février », raconte Vincent Grimaud, responsable d’équipe à l’agence Pôle emploi de Marseille Paradis, « puis nous avons constitué une équipe de 4 conseillers répartis sur 2 agences ayant les expertises pour trouver les profils dont il avait besoin pour démarrer. » Campagne de communication, réunions d’information collectives, job dating, … des centaines de personnes ont été contactées. En anticipation des phases de recrutement, Fréderic Prades, Vincent Grimaud et l’Afdas* avaient anticipé les besoins en formation et ont proposé des contrats de professionnalisation pour les candidats retenus. « Le process mis en place par Pôle emploi et ses partenaires a très bien marché », se félicite Frédéric Prades. « Non seulement nous avions assez de monde quand nous avons ouvert, mais la présélection des candidats opérée par Pôle emploi nous a permis d’avoir le choix, avec en moyenne 3 candidats par poste. »

Plus de 8 sur 10 candidats ont été recrutés en CDI, « car nous voulons fidéliser nos collaborateurs », plaide Frédéric Prades. Pour gérer les fluctuations, les nouveaux embauchés ont un temps de travail annualisé. « Les seuls métiers pour lesquels nous avons eu un peu de difficultés sont, sans surprise, ceux de la restauration », admet-il, même si « là aussi, nous avons bénéficié du prestige et de l’attractivité de ce nouvel espace muséal, qui nous ont permis de recruter à 80% sur Marseille et alentours. »

 

* L’Afdas est l’opérateur de compétences (OpCo) des équipements et entreprises à vocation culturelle.

Le mot du conseiller

Vincent Grimaud, Responsable d’équipe à l’agence Pôle emploi de Marseille Paradis

« Cosquer Méditerranée cherchait différents types de profils : des agents d’accueil, des médiateurs culturels qui parlent des langues étrangères, des agents de sécurité, des techniciens du spectacle, des serveurs, des cuisiniers… en tout, 83 postes qui ont été en grande majorité pourvus avant l’ouverture. Une réussite, fruit du travail en collaboration des agences marseillaises. »

La mesure

Un appui au recrutement sur-mesure

Une embauche réussie repose sur une évaluation approfondie des besoins du recruteur. Parmi les outils proposés par Pôle emploi, l’analyse de poste. Concrètement, le conseiller entreprises se rend sur le lieu de travail pour étudier la nature des différentes tâches devant être confiées au futur collaborateur. Cette analyse permet de déterminer, avec davantage de justesse, le profil recherché (compétences, expérience, niveau d’études, aptitudes…) et le process de recrutement à mettre en place.