Du lien sur-mesure au fil de l'emploi

en région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Paroles
d'employeur
Paroles
de candidat
Chiffres
et mesures

LE DIGITAL EN CONJONCTION DE COORDINATION Paroles d'employeur

André LABAT, directeur de la Start-up Kinaxia

06 - ANTIBES

Pour pallier la pénurie de compétences numériques sur la Côte d’Azur, Pôle emploi et l'UPE 06 ont initié un groupe partenarial. Plusieurs actions ont été déployées en trois ans.

« Aujourd’hui, dans le numérique, le manque de main-d’oeuvre pénalise autant des sociétés digitales que des entreprises d’autres secteurs confrontées à la nécessité de conduire leur transition numérique pour accroître leur productivité. Développeurs, codeurs, webmasters, testeurs d’applications… Chacun pressentait l’état des besoins, sans pouvoir les quantifier dans son coin, ni mener des actions seul. Le groupe partenarial instauré par la direction de Pôle emploi dans les Alpes-Maritimes a permis de rassembler de plus en plus d’acteurs et d’initier des actions » souligne André Labat, directeur de la start-up Kinaxia et membre de ce club pour l’UPE 06 (Union Pour l’Entreprise des Alpes-Maritimes). Chaque trimestre depuis trois ans, des représentants de l’OPCO (Fafiec Atlas), de la CCI de Nice Côte d’Azur, de Télécom Valley, de la French Tech Côte d’Azur, de l’APEC, du Campus des Métiers et des différentes collectivités territoriales planchent en commun sur les moyens de remédier à la pénurie à tous les niveaux : « De bac + 2 à bac + 8, les personnes qualifiées sont moins nombreuses que les besoins des entreprises, mais c’est surtout à bac + 5 que la problématique est la plus sensible », juge-t-il. Des conseillers Pôle emploi se sont rendus dans des pépinières d’entreprises pour recueillir les attentes des start-up. Grâce aux échanges avec les entreprises, des forums et des job dating ont vu le jour. Les partenaires du groupe de travail ont contribué au livre blanc sur le numérique réalisé par la CCI et une formation en apprentissage va voir le jour. « La vocation du groupe de travail est informelle, mais les réponses se veulent concrètes », ajoute-t-il. Autant d’initiatives mises en oeuvre pour faire face à une situation amenée à perdurer avec l’essor de l’intelligence artificielle.

« « Pôle emploi apporte la vision globale des compétences disponibles dans le numérique et nous relayons les besoins de terrain. » »

Le mot du conseiller

Hélène BLANC DIRECTRICE TERRITORIALE DÉLÉGUÉE-PÔLE EMPLOI ALPES-MARITIMES

« « Porté par le Pôle emploi d’Antibes-Sophia, notre groupe partenarial est né d’une volonté partagée : effectuer un diagnostic des besoins de compétences des entreprises afin de mettre en place des événements et des formations pour satisfaire les recrutements et aider les demandeurs d’emploi à retrouver un poste. Grâce aux dispositifs proposés (POEC, POEI, AFPR…), des diplômés bac + 3 dans des domaines scientifiques sans débouché ont bénéficié de formations pour adapter leurs compétences. En 2018, 240 recrutements ont été opérés. De la confiance entre les partenaires a émergé un cercle vertueux ». »

418
acteurs économiques
(branches professionnelles, OPCA) sont partenaires de Pôle emploi en région (en 2019)

La mesure

Les partenariats avec le monde économique

Afin de mieux anticiper les besoins de terrain et optimiser les recrutements des entreprises, Pôle emploi oeuvre de concert avec les acteurs économiques, les branches professionnelles et les OPCA. Ces partenariats renforcés conjugués avec l’ancrage territorial des établissements permettent à Pôle emploi d’adapter •efficacement son offre de services en tenant compte des situations locales, d’organiser le déploiement de mesures opérationnelles adaptées, collectives ou individuelles. Le but étant de favoriser l’insertion des publics en demande d’emploi en parfaite correspondance avec les attentes des entreprises.

D'autres recrutements réussis...