Du lien sur-mesure au fil de l'emploi

en région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Paroles
d'employeur
Paroles
de candidat
Chiffres
et mesures

C’est Manon qui prend la mer… Et le métier qui va avec Paroles de candidat

Manon Coulomb, agent polyvalent sur le chantier naval La Ciotat Shipyards

13 - La Ciotat

Tentée depuis toujours par la mécanique, elle n’avait pas réussi à prendre le virage à l’adolescence. Mais 8 ans plus tard, Manon Coulomb a su saisir la seconde chance qui s’offrait à elle d’entrer dans les métiers du maritime. Au bout de 2 semaines, elle était déjà convaincue d’avoir fait le bon choix !

À 16 ans, Manon se voyait déjà faire carrière dans le maritime. Sauf qu’à l’époque, « personne ne voulait me prendre en apprentissage de mécanique bateau parce que j’étais une fille », raconte la jeune femme 8 ans plus tard. Passé la déception, elle bifurque alors vers un autre métier très masculin : la mécanique moto. Après un Bac Pro, elle enchaîne sur un CAP carrosserie… tout se passe bien… jusqu’à l’accident. Une vilaine morsure de chien au bras ruine d’un coup ses ambitions.

« Grâce à Pôle emploi j’ai redécouvert le milieu maritime. Ça me plaît vraiment et j’espère que je pourrais y rester. »

Elle pousse donc la porte de Pôle emploi, résolue à changer d’orientation. On lui propose un Contrat Engagement Jeune (CEJ) et il lui suffit d’une conversation avec Sylvie Borel, conseillère entreprise et experte territoriale maritime, pour que ses premières envies remontent à la surface. Cela tombe bien : la date de la « Semaine de l’emploi maritime », organisée par Pôle emploi pour promouvoir les quelque 600 métiers du secteur, notamment auprès des jeunes, approche. Dans ce cadre, Manon Coulomb participe à une visite du chantier La Ciotat Shipyards et à la journée « formation et découverte » d’un salon nautique, où des casques de réalité virtuelle permettent de s’immerger dans le quotidien de ces métiers.

Pour elle, c’est la confirmation. Elle dépose sa candidature, passe des entretiens et convainc l’employeur, qui la recrute avec un autre jeune en CDD de 6 mois, assorti d’un parcours de formation monté et financé par Pôle emploi.

L’idée, c’est de devenir agent polyvalent sur le chantier, qui travaille essentiellement sur des yachts de très grand luxe – et de très grande taille – donc pour une clientèle très exigeante. « Cela fait 2 semaines que j’ai commencé et ça correspond tout à fait à ce que je voulais », s’enthousiasme la jeune femme, qui espère déjà signer un CDI à l’issue de son contrat.

Le mot du conseiller

Sylvie Borel, Conseillère entreprise à l’agence Pôle emploi de La Ciotat

« « L’employeur cherchait des personnalités, des jeunes motivés avec du savoir-être et des capacités à acquérir des savoir-faire, ce qui est précisément le but du parcours de formation que nous avons défini pour Manon et Florent, les deux jeunes qui ont été retenus. Ils bénéficient d’un tutorat pendant leur contrat et il y a de réelles possibilités d’embauche pour eux en fin de cursus. » »

12
Expertises d'avenir
identifiées en région

La mesure

Expertises d’avenir

Avec ses 12 équipes d'experts régionaux et territoriaux, Pôle emploi Provence-Alpes-Côte d’Azur structure sa force d'intervention pour mieux lutter contre les tensions du marché du travail. Il s’agit de capter précisément
les besoins en compétences des entreprises, de les traduire en achats de formation si nécessaire, et d’y répondre en proposant des profils de demandeurs d’emploi adaptés. Et parce que demain se construit aujourd’hui, ce réseau a également vocation à être à l’écoute des transformations des métiers et des compétences, à anticiper les mutations des secteurs, pour contribuer à une dynamique économique de long terme.